FAPPA Côte d’Ivoire

Les recherches en Côte d’Ivoire dans le cadre de FAPPA sont menées en partenariat avec une équipe locale. Il s’agit de la Chaire UNESCO de Biothétique, représentée par Pr Francis Akindes agissant en qualité de Directeur des programmes. L’équipe pays est composée de Pr Akindes, d’Alexis Koffi et d’Anne Bekelynck.

La recherche se déroule en deux phases. La première phase vise globalement à inventorier la production locale (à la fois scientifique et issue de la littérature « grise ») traitant de la fabrique des politiques publiques en contexte ivoirien. Cette revue doit nous permettre de dégager certaines récurrences du point de vue des normes et des pratiques qui structurent ces politiques. La deuxième phase prendra la forme d’une enquête de terrain et se focalisera sur une politique sectorielle spécifique, à savoir la mise en place de la Couverture maladie universelle (CMU).

Nous replacerons cette recherche dans le cadre plus global de la carrière du concept de Couverture sanitaire universelle (CSU), avant de voir comment ce référentiel global prend place en Côte d’Ivoire. Au-delà des considérations relatives au succès ou à l’échec de cette politique, nous tenterons de comprendre comment ce concept fait sens en Côte d’Ivoire et ce qu’il peut nous apprendre du point de vue de la (re)construction de l’Etat et de la définition des pratiques et cadres normatifs structurant son action.

Dans une perspective d’analyse cognitive des politiques publiques, nous porterons notamment l’attention sur les acteurs en position de médiation. Ces acteurs ont la rude tâche de mettre en relation des univers de sens différenciés. Ils sont aussi tenus d’inventer les compromis permettant d’apaiser les tensions liées à la nécessité d’articuler les registres de la cohésion et de la solidarité nationale avec celui de l’efficacité et de la rationalisation des coûts. Nous tenterons de caractériser les constructions normatives qui en résultent, et les potentiels de changement qu’elles représentent pour l’Etat ivoirien.